Motion du département Musique & de Musicologie (17 septembre 2013) - Section SNESup Lyon 2

Section SNESup Lyon 2

Accueil > Echo des composantes > Motion du département Musique & de (...)
Syndicalisation
Recherche
Syndicalisation
S'abonner à la liste de diffusion de la section locale du SNESup Lyon 2

  • Liste de diffusion

Motion du département Musique & de Musicologie (17 septembre 2013)

Le Conseil de Département de Musique & de Musicologie, réuni ce mardi 17 septembre 2013, tient à exprimer sa vive inquiétude quant au déroulement des consultations et évaluations engagées depuis quelques mois au sujet du Musée des Moulages et quant au flou entourant le processus décisionnel sur son potentiel déménagement du campus Berges du Rhône vers le Musée des Moulages. Le Département M&M souhaite que soient expressément entendues et prises en compte les réticences, voire l’opposition, qu’il a émises sur ce que serait l’engagement de travaux selon les configurations proposées à ce jour. Il demande en outre à ce que soient clarifiées les intentions de la Présidence à son sujet et énonce sa nécessité absolue d’être un acteur de la décision finale. En effet, au-delà de la seule migration physique du Département M&M se joue son devenir à court et moyen terme, mais aussi son besoin et ses capacités de développement et de rayonnement.

Motivations :
Le département Musique est actuellement à l’étroit dans ses locaux du bâtiment B (Campus BdR). (Taux d’occupation des salles de 110 à 133%) .
Or le futur projet est loin de résoudre cette situation :

  • le futur nombre de salles de classe sera identique ou inférieur d’une salle à la situation présente
  • le futur projet sous-estime de 10% ou 20% les effectifs du dépt. Musique ; compte tenu de l’application stricte des règles de sécurité, les contenances des futures salles de cours s’avèrent identiques ou inférieures : donc insuffisantes.
  • le futur nombre de bureaux d’enseignants sera très inférieur à la présente situation : en nombre et en surface.
  • le futur nombre de salles de réunion ou secrétariat reste a priori identique
  • le département ne comptera plus de bibliothèque et aucun lieu de stockage (documentation, matériel musical...)
  • pas d’espace de vie pour les étudiants en-dehors des salles de cours (accueil les jours de pluie ?)
  • les futurs plans omettent de nombreuses espaces : photocopie, rangements de 1m3 pour chaque enseignant (soit 20 m3), PC sécurité (3 salles), local ménage... et omettent les portes et les passages de sécurité : ce qui va avoir pour conséquence de rogner encore plus les surfaces utiles.

En conclusion :

  • Les plans présentés nous inquiètent par leur indigence en de nombreux points
  • l’insuffisance actuelle en matière de salles ne sera nullement résolue. Elle sera même pire, dans la mesure où le département de disposera plus (en roue de secours) de l’accès aux salles des bâtiments voisins sur le campus des Berges du Rhône.
  • les futurs locaux ne permettront aucune évolution du département (en cas de création de nouveaux diplômes)
  • Il faut également tenir compte que, puisque les étudiants ne bénéficieront plus ni de cafétéria, ni de bibliothèque, il faut absolument leur prévoir une salle assez grande afin qu’ils puissent travailler dans leurs heures de liberté entre les cours. Le problème sera identique en cas de pluie (nécessité d’un lieu de repli : salle, préau…).

Par conséquent, il conviendrait que le projet actuel soit enrichi de 3 salles supplémentaires de bonne dimension ainsi qu’une jouissance la plus large possible de la salle de concert des Moulages.

En définitive, si le projet n’est pas revu dans ce sens, et si, donc, ce déménagement n’est pas synonyme d’améliorations significatives en matière de surface, de conditions de travail et d’avenir pour le département, les enseignants du dépt. Musique & musicologie ne voient nullement l’intérêt de déménager.

Suivre la vie du site  RSS 2.0   |   SPIP   |   Valid XHTML 1.0 Transitional